Punta Arenas vous attend au detroit de Magellan

Le détroit de Magellan est la voie naturelle principale entre les deux plus grands océans du monde. Ses rives sont constituées par l’extrême sud du continent américain et par la Terre de Feu. Sur le bord de ce passage interocéanique se trouve Punta Arenas, dont le charme rappelle une petite ville d’Europe dans laquelle se concentrent une population cosmopolite, une histoire remarquable et des services modernes, avec une offre touristique ample et attractive.

Les origines lointains de Punta Arenas remontent aux environs de 1520, quand Hernando de Magallanes découvrit le détroit qui porte aujourd’hui son nom. Au milieu du XIXe siècle, elle était une colonie pénitentiaire et le principal centre de commerce et d’approvisionnement des navires qui transitaient entre le Pacifique et l’Atlantique, cela jusqu’à l’ouverture du canal de Panama au milieu du XXe siècle. Elle est actuellement le principal centre touristique de Patagonie, et l’on y trouve une large offre de services et de sites d’un grand intérêt.

En plus d’offrir de beaux paysages, la route au sud de Punta Arenas constitue une route historique par excellence, par laquelle sont passés, par voie terrestre ou de mer, les explorateurs et conquistadors, les indigènes, les colons et les pionniers. Partez sur leurs traces et découvrez des sites historiques tels que Fuerte Bulnes  et Puerto del Hambre.

 Sites d’intérêt à découvrir :

Río Seco

En suivant le chemin côtier jusqu’au nord de Punta Arenas, on découvrira un petit village sur les rives du détroit de Magellan, où se trouvent les vestiges de la première entreprise frigorifique de Patagonie : The South American Export Syndicate, qui à partir de 1903 regroupait les agneaux des estancias des provinces de Magallanes et de la Terre de Feu, avant de les embarquer directement sur les quais pour les expédier vers différentes parties du monde, et principalement vers l’Angleterre. Dans ce village, par ailleurs, on peut observer diverses espèces d’oiseaux, dauphins et lions de mer depuis la route côtière et découvrir le lieu où arrivèrent l’explorateur anglais Sir Ernest Shackleton et l’équipage de l’Endurance, après avoir été secourus en Antarctique. Vous pourrez également découvrir le musée Nao Victoria, où vous trouverez des répliques à taille réelle du navire commandé par Hernando de Magallanes, qui en 1520 participa à l’expédition qui découvrit le détroit, ou de l’ « Endurance » de Shackleton et de la « Goleta Ancud ». On peut également y observer la construction du Beagle, qui constitue un projet emblématique pour la région de Magallanes.

Río San Juan

Le río San Juan est un lieu traditionnel pour la pêche récréative et le camping en famille. En direction de ce secteur se trouve le cimetière anglais des colons du XIXe siècle, parmi lesquels se distingue Pringle Stokes, capitaine du voilier Beagle. Il se situe à 60 km au sud de Punta Arenas.

Baie d’Agua Fresca

Dans cette baie se pratique la navigation en kayak, ce qui permet le contact avec la nature et la faune marine qu’offre le détroit de Magellan. On y réalise également des compétitions paysannes et des concours de dressage de poulains, dénommés jineteadas, cadre idéal pour partager une collation ou un barbecue typique de Patagonie. Elle se situe à 27 km au sud de Punta Arenas, et l’on peut engager un service touristique avec un opérateur local tout au long de l’année pour y accéder.

Monte Tarn

Le Monte Tarn se situe à 70 km au sud de Punta Arenas et s’élève à 830 mètres. Sa première ascension fut réalisée par l’anglais John Tarn, puis il fut exploré par le célèbre Charles Darwin en 1834. Cette excursion vous offrira une vue panoramique imprenable sur le détroit de Magellan, la Terre de Feu, la cordillère de Darwin, l’île Darwin et l’imposant Monte Sarmiento.

parque-marino-fco-coloane_porRui-Freitas-Rego

Ile de Riesco

Cette île qui possède une superficie de 5.005 km2 et qui fut habitée à l’origine par les Kawésqar, est aujourd’hui occupée dans ses plaines par des estancias d’élevage, tandis que le paysage montagneux est dominé par les forêts magellaniques où vivent le condor et le huemul, parmi d’autres espèces. La grande biodiversité de cette île permet la cohabitation de divers écosystèmes terrestres et maritimes d’un grand attrait pour le tourisme naturel. Dans sa partie occidentale se trouve la réserve nationale Alacalufes. Pour y aller, un service de ferrys part de la partie continentale de la commune de Río Verde (traversées du lundi au dimanche).

Circuit culturel de Río Verde

Río Verde possède un intéressant circuit caractérisé par son patrimoine culturel, avec le remarquable phare de Caleta Los Amigos, la sculpture Ballena et le musée municipal de Río Verde. Ce circuit intègre également la visite de la grotte de la vierge de Monserrat, des navigations par les fjords et canaux, et des visites d’estancias où l’on peut observer l’élevage du bétail et les coutumes paysannes.

Publicités

Punta Arenas en 1907

Nous sommes au début du XXeme siecle.

La ville de Punta Arenas, crée en 1848, suite a la fondation du Fort Bulnes en 1843, s’est dévelopée par l’arrivée des migrants, soit de la région de Chiloé au sud du Chili, soit par des pioniers europeens venus depuis l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, l’empire autrichien, la France, la Suisse…

Punta-Arenas1907

La ville s’est formée autour d’une place centrale et des rues en carrée tracés en 1861 par le gouverneur Oscar Viel.  Trois avenues constituent le centre historique de la ville: Libertad, Colon et Independence.

Avec une population estimée aux 4.000 hab., la ville en 1907 avait du telephone, le telegraphe, l’electricité et un reseau d’eau potable, tous importés depuis l’Angleterre.  Au moins 10 societés de secours mutuel, quelques 15 syndicats d’ouvriers et « societés de résistance », des clubs sportifs, d’orchestres, donaient vie a l’activite sociale en ville.

En 1907 circulaient a Punta Arenas quelques 8 journaux, dont un journal en anglais et en langue croate.

A Punta Arenas en 1907 il y avait trois banques et l’activité economique principale etait liée a l’explotation de l’elevage du mouton et l’exportation du bois, de la laine et de la viande vers les marchés europeens.

La mondialisation avant la mondialisation: la Patagonie s’ouvre vers le monde

Quelques lignes sur l’Histoire economique au Chili au XIXeme siecle.

Les conservateurs l’emportent sur les libéraux après la bataille de Lircay en 1830. La constitution portalienne et le triomphe du Chili contre la confédération péruano-bolivienne (1836-1839) permettent au pays de contrôler le Pacifique sud. Le port de Valparaiso se développe.

Le Chili s’insère dans l’économie capitaliste mondiale par le biais de ses exportations minières et agricoles, mais le pays est endetté auprès de la Grande-Bretagne en raison d’un emprunt de 9 millions de pesos contracté en 1822. Pour rembourser, le Chili rétablit l’estanco et compte sur le revenu des douanes. L’économie chilienne présente une forme de néomercantilisme liée à la tradition ibérique. Entre 1830 et 1850, les barrières protectionnistes sont maintenues. Cependant, des négociants français introduisent les produits européens.

carteduchili

En 1843 le Chili prend possesion du detroit de Magellan et ouvre la route maritime entre l’Atlantique et le Pacifique, outre le Cap Horn.

Les Etatsuniens participent à la modernisation et des migrants débarquent.

La colonisation s’étend. Parrainées, des communautés allemandes prospèrent. Les terres indiennes sont grignotées. Vers 1856, l’économie chilienne s’essouffle avec la fin de la fièvre de l’or californien. La crise de 1857 est marquée par une restriction du crédit et de la monnaie. Les exportations agricoles baissent. L’Etat devient actionnaire dans les chemins de fer, les contestations et la guerre civile se répandent comme une traînée de poudre. Le 18 septembre 1861, les libéraux accèdent au pouvoir au Chili.

Brigitte est venue avec un groupe de francais…et de lyonnais

Il est evident que les amis de l’association Arvel-Voyages de Lyon travaillent fort.   Ils organisent du tourisme solidaire et social.

Cette fois ci, c’etait Brigitte qui est venu avec quelques 15 amis francais, visiter la Patagonie et je doit reconnaitre qu’ils se sont plaint de la qualité du service au Parc Torres del Payne, un de nos lieux symboliques du tourisme au Magellan.

 Domage: je fairait suite aux plaintes aupres du service forestier du lieu.

arvel 2 9 fev 2016

Sinon, on a parcoru quelque peu l’histoire patagonienne. L’economie, le mode de vie, les prix, les salaires, le travail, la politique, la dictature, la democratie…on s’etait meme etalé sur la constitution chilienne, et tous ensemble on a decidait de la changer completement…!

A la fin de la rencontre on a gouté du rhum cubain avec du jus de peche chilien, ce qui fait un melange assez bizarre mais interessant.

arvel 9 fev 2016

J’insiste que me manquent toujours les reblochons de la Savoie et les quenelles et les sausissons de Lyon…mais, bon…

Ils venaient de Lyon, de Villeurbanne, de l’Ardeche, de Marseille (j’adore toujours l’accent du Midi) et meme depuis la Pologne, ce qui me fait penser que l’esprit cosmopolite reste encore vivante dans les profondeurs de la France.

Merci d’etre venus en Patagonie.

Je vous souhaite un bon voyage de retour en France et je vous regale cette belle image d’une estancia a l’ile Riesco en Patagonie chilienne.

Isla-Riesco-2011

Et puis… qui vous avait dit que le Nord est en haut et le Sud est en bas…?

Mathilde est venu avec des francais

Debuit fevrier, notre amie Mathilde est venu au Magellan avec un group tres charmant des francais et meme de lyonnais, visiteurs de la Patagonie inconnue et curieux de savoir et connaitre notre pays et notre culture.

Mathilde m’a aporté un exemplaire historique du Charlie Hebdo, symbole formidable et douloureux de la liberté de presse en France et dans le monde.

Oui… moi aussi j’ai pleuré en silence devant la telé lors de l’attentat de Charlie Hebdo.   Oui…moi aussi j’¡ai resté toute la nuit de ce jour dramatique a écouter France Info…

« Mon royaume pour le 294… »

Le concert pour harpe de Georges Frederick Haendel me tient au coeur.  Encore.

Ses resonances me suivent parfois, me hantent como des fantomes blues dans la nuit patagonienne.

Le fameux HWV 294 es un concert qu’integre la subtilité poétique de l’harpe, on dirait le coté feminin du coeur, avec l’elegance de l’orchestre, voire la dimension masculine de la musique.

Je ne suis pas seul.

J’ai toujours ecouté Handel accompagné.

J’imagine les vieilles rues du Lyon, je parcours tout pres de la paserelle de Saint Georges, les rives du Rhone endormi, comme une feuille d’automme le vent me mene dans le quai de la Saone et toujours Handel continue de jouer son harpe.

Cette musique me touche encore, me remplie d’une certaine nostalgie lointaine, et je me vois encore ecouter le 294 dans l’intimité chaloureusse du silence.

Un patagon a Lyon

Ce n’etait pas du tourisme.

Je suis allez en France au milieu des années 80, pour faire des études et je me suis installé a Lyon, Villeurbanne, d’abord tout pres du Métro Cusset.  Ville puissante, enjeux des transports et des connaisances, lieu d’histoire.

J’aimait Lyon par son Parc La Tete d’Or, par ses ponts et passerelles, par ses traboules, par ses livraires et bouquinistes du weekend auprés de la riviere. Le Lyon de la fete des penons en octobre, de sa grande place Bellecour.  J’ai toujours preferé le Lyon médievale de ses ruelles en silence aux bruits du Métro et du quartier de Perrache. Mais surtout par ses temples du savoir, ses bibliotheques.

Lyon, ville historique, romaine, mediévale, moderne, resistante et obeissante, ouverte et sombre.

bibliotheque_entree_cc_jacques_leone_1000

Mon lieu principal de travail et de loisir c’etait la Bibliotheque Municipale de Lyon, un enorme batiment aux larges salles d’etude.  Il m’a suffit que de trouver des yeux bleues pour regarder autrement la ville et la vie.

C’est Fernand Braudel qui a ecrit sur Lyon: « Le destin de Lyon n’est pas plus simple que celui du fleuve. Toute ville, sans doute, est un être compliqué, Lyon plus qu’une autre, qui frappe l’historien par sa richesse, ses brusques transformations, ses originalités, voire ses étrangetés. Elle n’est pas la même d’un siècle au siècle suivant et, plus contrainte qu’allant de son plein gré, elle passe sans fin d’une originalité à une autre. Elle est, à elle seule, un difficile problème de l’historien de France, peut-être le problème clef, sûrement l’indicateur clef. »

bmlyon1

C’est bien a Lyon ou j’ai profité aussi des salles ou je pouvait trouver des disques, des milliers de disques, toute une bibliotheque musicale, pour ecouter Bach et les grands musiciens francais.  C’est quand j’ai decouvert Bernard de Ventadour,  Jean Baptiste Lully, Marc Antoine Charpentier, Michel Richard de Lalande, Francois Couperin, Jean Phillipe Rameau, André Campra, …

Que lisait-je aux bibliotheques de Lyon?

D’abord je me suis rencontré une fois de plus avec Pierre Theilard de Chardin, mais aussi je lisait Comte, Descartes, Saint-Simon, Durkheim, Marx, Engels, Chombart de Lauwe, Goffman, Touraine, Marcuse, Foucault, Baumann, Mead, Bourdieu… mais aussi Machiavel, Tucydides, Pollybe, Hobbes, Richelieu, Duverger, Hobsbawm, Huntington, Dahl, Sartori, Arendt, Duhamel, Pisier, Bobbio…

Je m’imagine a la salle de pret de la Bibliotheque Municipale de Lyon a la Part Dieu.

salledepret

Pour moi, depuis mon sejour a Lyon, lire c’est une experience du silence.

bnmlyon3

L’ambiance etait d’etude, de silence, de reflexion.

Je discutait un jour avec une fonctionnaire de la Bibliotheque en lui demandant qu’est c’etait le gros batriment noir joint a la bibliotheque.  Elle m’a racconté que c’etait le magazin ou se gardaient environ 8 million de textes.

C’etait justement a la Bibliotheque municipale ou j’ai trouvé une large collection de cartes anciennes du détroit de Magellan.  C’etait a la salle du Fond Ancien, au 5eme etage.   Rien que par curiosité un jour j’ai voulu regarder ou lire les cahiers de dóleances de la période avant la Révolution Francaise.  Accompagné d’un employé de la salle du Fond Ancien, j’ai pou lire quelques 3 ou 4 cahiers de dóleances, dont l’ecriture en francais ancien etait assez difficile pour moi.

fond_ancien1_gd

Le Fond Ancien de cette Bibliotheque m’a permis d’acceder aux vielles cartes maritimes du détroit de Magellan.

Un jour je lui demande a la fonctionnaire de cette salle, si je pouvais trouver la premiere carte géographique ou maritime du detróit de Magellan, d’apres le pilote Antonio de Pigafetta.  Elle m’a respondu: « on va la chercher et si nous ne l’avons pas, on continuera a la chercher. »

Elle m’avait respondu deux ou trois jours apres, que cette carte originale se trouvait a la bibliotheque municipale d’Estambul en Turquie.

Treinte jours aprés, elle me présente une photocopie en couleur de la carte originale d’Antonio de Pigafetta, le pilote de Hernando de Magallanes qui avait voyagé en 1520, dont la carte etait datée de 1526.

On n’oublie jamais le travail professionel de cette femme employée de la Bibliotheque Municipale de Lyon.

Une autre ambiance etait celui de la biblioteque des Facultés Catholiques a Lyon.

biblicatholique

Chaque jour au long des deux premieres années de mes etudes, je visitait la bibliotheque des Facultés catholiques a Lyon.   A la recherche de grands auteurs de la sociologie, l’antropologie et les Sciences Sociales.

640px-La_Tour_Rose_-1

Je vous conseil vivement d’y aller visiter la Tour Rose dans le Vieux Lyon, pour mieux comprendre l’esprit profond de cette ville.

De par l’imagination je me promene parfois en silence autour de ses lieux et je construise une memoire interminable.

Cartographie historique du Pole Sud et de l’Antarctique

C’etait le géographe francais Elisée Reclus qui disait que l’histoire c’est la géographie dans le temps, et que la géographie c’est l’histoire dans l’espace.

On ne finise pas de constater que l’entrée de la Patagonie á l’histoire et la géographie du monde c’etait grace aux voyages d’exploration et á la cartographie qui résultait de ces voyages incroyables.  Le temps a gardé les traces de ses cartes et ses voyages aventuriers dans les anciennes bibliotheques européenes et francaises.

Voici quelques cartes anciennes du Pole Sud et de l ‘Antarctique, recuperées depuis les archives online de la Bibliotheque Nationale de France et d’autres sources bibliographiques.

antarctiquemercator

D’abord cette formidable carte du géographe Mercator sur le continent antarctique.

Et puis, cette carte des terres australes comprises entre le Tropique du capricorne et le Pôle Antarctique où se voyent les Nouvelles découvertes faites en 1739 au sud du Cap de Bonne Espérance. Par les ordres de Mrs De La Compagnie des Indes.     Auteur : Buache, Philippe (1700-1773).  Date : 1739.

aigle_marie

Il y a aussi cette surprenante carte de Piri Reis.    Piri Reis de son vrai nom « Piri Ibn Haji Memmed », l’amiral Reis, est un Turc. Dans les notes qui accompagnent le document, il affirme que certaines des vingt cartes qui lui ont servi de sources datent d’Alexandre le Grand et que d’autres sont fondées sur les mathématiques.

pirireis

Cette carte a été étudiée par le capitaine Mallery qui découvre que cette carte représente une partie de l’Antarctique. Ce continent est pourtant recouvert de glaces depuis au moins 10 000 ans et n’a été découvert officiellement qu’en 1818.  Piri Reis reconnaît qu’il n’est pas responsable du relevé et de la cartographie d’origine. Son rôle a été celui d’un compilateur et d’un copiste. Certaines cartes dont il s’est inspiré remontaient, d’après lui, au quatrième siècle av. J.-C., voire même avant.

Voici la carte de Piri Reis a couleur.

piri_couleur

 

Au XVII eme siecle Frederick De Witt fait état des connaissances géographiques de son époque.

antartrica1602

Nova totius terrarum orbis tabula.    Auteur : De Wit, Frederick (1610-1698).  Date : 1660.

monde_wit

Carte de Bellin.

antarctique_carte1537

Description du pôle antarctique, et des pays adjacens.  Auteur : Hondius, Henricus (1597-1651)

Date : 1636.

pole_antarctique 1636

Carte russe du 19eme siecle.

carte_urss

 

La connaissance géographique du Pole Sud et de l’Antarctique suivait le développement de la Cartographie d’aprés chaque Etat et l’interet qu’on portait a la découverte et recherches scientifiques, au meme temps que les interets géopolitiques des Etat dans l’hemisphere sur de la planete.

Manuel Luis Rodríguez U.

L´histoire patagonienne des mouvements ouvriers

Trois groupes des francais sont venus recemment au Magellan en janvier et fevrier 2015, pour visiter ces terres lointaines, grace a Mathilde et ses compagnons depuis plusieurs régions de la France.   A l´hotel Hain a Punta Arenas, nous nous rencontrons pour connaitre l´histoire sociale, économique, politique et culturelle de notre Patagonie et en discuter aussi sur nos expériences personnelles.

francais

On a partagé l´histoire des mouvements ouvriers et sociaux de la Patagonie argentine et chilienne, depuis les evenements de 1919 et 1920, les massacres de 1921 et 1922, les greves paysannes en Patagonie en 1930, 1936, 1952,   la conquete du pouvoir politique au Chili avec Salvador Allende en 1970, la réforme agraire, le coup d´Etat de 1973, l´emigration latino et chilienne vers l´Europe et la France, la greve du gaz en 2011 au Magellan.

J´ai meme rencontré des soixante-huitards encore survivants et des lyonnais amoureux de leur pays.  Mais, en plus je continue a adorer l´accent des gens du Midi.

Le bon vin chilien, notamment notre Chardonnay de la vallée du Casablanca, fait toujours compagnie avec ses amitiés proches et lointaines.

Et je me déclare toujours heureux de vous recevoir en Patagonie.

 

A la recherche de Saint Exupéry au Magellan

Depuis 2012  et a l’instar du Mr. le Consul de la France au Magellan, je me suis donné a la tache de suivre la route de Saint Exúpery en Patagonie et meme au Magellan.  On a pu trouver des documents faisant référence a une visite du fameux aviateurs francais a Punta Arenas.

Voici quelques références historiques sur les voyages de Saint Exupéry en Patagonie argentine:

http://www.argentina-excepcion.com/guide-voyage/aeropostale/saint-exupery-patagonie

Le 12 octobre 1929, l’aviateur francais Antoine de Saint-Exupéry prend ses fonctions de chef d’exploitation de l’Aeropostale Argentina à Buenos Aires où il retrouve ses camarades Marcel Reine, Henri Guillaumet et Jean Mermoz. Il a pour mission d’assurer le bon fonctionnement des lignes déjà existantes vers Santiago de Chili, Asunción et Rio de Janeiro, de gérer le personnel et l’équipement, et d’ouvrir de nouvelles lignes.

Mais, au meme temps il cherche ouvrir une route aérienne entre la Patagonie argentine et la Patagonie chilienne, tout en regardant le port de Punta Arenas comme point de départ et d’arrivée des avions.

Ouverture de lignes en Patagonie et en Terre de Feu argentine.27_4

Il est payé 20.000 Frs par mois et s’empresse d’envoyer une partie de son premier salaire à sa mère pour la remercier de toutes les sommes qu’elle lui a envoyées pendant ses années de vaches maigres. Le travail administratif considérable ne l’empêche pas de voler beaucoup et loin, souvent de nuit. Antoine de Saint-Exupéry se rend en Patagonie australe (Rio Gallegos) et en Terre de Feu (Rio Grande) pour trouver les meilleurs trajets et les pistes d’atterrissage les plus sûres en vue de l’ouverture de cette nouvelle ligne. Le 20 mars 1930, il couvre les 2 400 km qui séparent Buenos Aires de Rio Gallegos en 12 h, ce qui est un record mondial. Le 31 mars, il inaugure la seconde extension de la ligne Comodoro Rivadavia-Rio Gallegos, avec comme escales intermédiaires Puerto Deseado, San Julian et Santa Cruz. Le 16 avril, sont inaugurées des lignes auxiliaires vers Rio de Janeiro, Montevideo, Porto Alegre et Santos.

Mais il trouve une dificulté politique majeure: le gouvernement chilien (la dictadure militaire de Carlos Ibañez) voie d’un mauvais oeil que laisser d’ouvrir des lignes aériennes entre le Chili et l’Argentine a des entreprises étrangeres.   Donc Ibañez avant d’autoriser a l’Aeropostale de faire les routes aériennes entre le Chili et l’Argentine, prend la décision de créer une Ligne Aérienne Nationale (Lan Chile) et laisse pour plus tard l’ouverture des routes aux francais.

Saint Exupéry visitera Punta Arenas en avril 1930, mais ne trouve pas l’accueil esperé des autorités et retourne en Argentine.

Manuel Luis Rodríguez U.

J’appartient au Sud, mais…

Il faut le reconnaitre: j’appartient au sud, le Grand Sud de la planete, le sud enorme de la Patagonie.

Mais…

Toujours il y a un « mais »…

Mais je conserve au Nord une bonne partie de mon coeur.

Parfois je voyage au nord, je fait des voyages imaginaires vers le Nord et je voit ton visage, ton petit visage et ta grande chevelure et je sais que le coeur de ma fille reste dans le Nord…

Cordillere de Baguales: retour au passé

Le 23 fevrier 2002, nous avons parcouru les environs de la cordillere de Baguales, une chaine ancienne de montagnes a la frontiere patagonienne entre l´Argentine et le Chili.  Baguales fait face au macif du Paine, site touristique au nord de la région de Magellan.

Randonade a cheval.

Le silence imposante de l´apres-midi.

baguales (1)

Le vent se promene avec nous.

Le groupe regarde l´inmensité de la pampa verte et jaune: on dirait meme que les chevaux connaisent la géographie australe.

L´interet de la cordillere de Baguales a la Patagonie australe se trouve dans son importance arqueologique, dans le fait que les premiers humains (des bandes nomades de 30-40 individus chasseurs cueilleurs) qui sont descendus a travers la Patagonie, cela fait bien quelques 12.000 ans en arriere, ont traversé la cordillere Baguales depuis les pampas patagonienes du versant atlantique, et apres se sont dispersés dans le territoire austral, jusqu´a la Terre de Feu.

Je descend du cheval et je recupere une pierre cassée.

baguales

Je ne saurait pas dire si n´importe quelle pierre a Baguales aurait eté entre les mains des premiers habitants prehistoriques des estepes patagonnienes.

Nous rentrons a l´estancia vers 19 heures 30.  Il fait chaud encore et le soleil se refuse a mourir.

Manuel

Des francais qui vienent de loin

Un groupe de 10 touristes francais sont venus au Magellan ce weekend dernier.

Ils sont venus nous rencontrer, dont quelques uns depuis la région Rhone Alpes et Lyon.

Nous avons causé sur la ville de Lyon et Villeurbane, et nous avons fait de souvenirs, des bons souvenirs, puisque les autres peuvent et doivent rester dans l´oubli.   Nous avons parcouri avec l´imagination les rues de Lyon.  Ils etaient tres curieux sur la realité politique et sociale du Chili et de la Patagonie.

Manuel.

cropped-800px-punta_arenas_panorama.jpg

Mon coeur est perdu a Lyon

Je me promene par les quais du Rhone.   Je regarde les livres dans un samedi ensoleillé.   Je regarde en silence depuis la colline de Fourviere, tandis que la ville s´endorme autour de moi.  Mes levres sentent le silence et mes yeux s´iluminent.

Me voila imaginairement debut au milieu de place Bellecour…

En traversant la passerelle de Saint George, un vendredi chaud on entend Haendel jouer son concert pour harpe qui coule sa musique bleu.

Et pourtant il me semble parfois que le passé n´existe plus. J´en suis sur: a ete decroché des fenetres et des murs, le passé a brule ses papiers jaunes et ses pauvres photos inutiles.  Les fleurs ont parfaitement le droit a renaitre, a y revenir depuis le fruit.

Pour quoi j’ai des traces, des traces profondes a Lyon, et je ne peut pas le retrouver?

Pour qoui on ne peut pas retourner la montre et y revenir au point precis ou je suis parti sans retour?

Si je meurs, ma jeune fille saurait trouver mon tombeau…?

Pourquoi il y a des pages arrachés dans mes cahiers de notes, dans mon journal des voyages…?